Madrid soul movida est un travail réalisé en avril 2017, lors d'un voyage à Madrid avec mon père. Un peu étrange, un voyage en quête, de partage, d'oubli, d'évasion après des moments difficiles, bref un peu anachronique. On y trouvé la chaleur, la fête, la movida perpétuelle, l'optimisme et les sourires, les gens et les bons vins, les nuits déjà chaudes. C'est d'autant plus marquant que lors de ma dernière venue dans cette ville, elle était marqué par la crise et les prémices du mouvement les insurgés qui commençaient alors leurs rassemblement sous des bourrasques de neige... Cette ville est en perpétuel mouvement, quelque chose de baroque, sa beauté particulière et non monumentale réside dans cet élan, ce souffle, cette énergie vitale. C'est ce que j'ai tenté de capturer, en mode subjectif, personnel, hanté par des problématiques intérieures tout en résilience. Il s'agit donc de mon regard sur une ville, connue, aimée, sans la représenter, davantage un sentiment, une errance nocturne, presque joyeuse, ouverte sur ce qui m'entoure, des lumières, des gens parfois, des parkings, des couloirs de métro... Le prisme est donc surtout sensoriel, de l'ordre de l'émotion. C'est une sorte de "food movie", une échappée belle, je ne suis pas témoin d'une réalité, je glisse dedans, m'en imprègne et donne à voir des impressions, parfois floues, graphiques, structurées, limpides également de cette ville. Ce travail est donc un témoignage d'un état d'esprit, d'une urgence, presque un film, une atmosphère, d'un moment particulier de ma vie. 
l'exposition est visible en parallèle à l'exposition Port du Rhin Strasbourg du 3 mai au 10 juin 2017 

https://www.kiffel.fr/work-in-process/

Retour à l'accueil